Skip to main content
3x4x Oney

Oney lance son observatoire européen de l'économie circulaire

Intro

La crise sanitaire a renforcé la conscience sociétale des consommateurs. Pour suivre cette tendance de fond, Oney lance son Observatoire Européen de l’Economie Circulaire. Résultats de cette première édition, menée en France, en Espagne, en Suède et en Allemagne par Harris Interactive pour Oney. 

LES 5 CHIFFRES À RETENIR

  • 75% d’Européens sont devenus plus sensibles à l’impact environnemental et social de leur consommation

  • 50% ont déjà acheté un article de seconde main

  • 67% des Français estiment qu’ils achèteraient davantage de produits « circulaires » s’il existait plus de disponibilités en magasin

  • 40% de Français estiment que les commerçants pourraient faire plus pour promouvoir la consommation circulaire

  • 58% achèteraient plus s’ils pouvaient payer en plusieurs fois*

VOIR L'INFOGRAPHIE COMPLÈTE
 

UNE TENDANCE DE FOND MOINS IMPACTÉE PAR LA PANDÉMIE

La tendance d’une consommation circulaire ou des achats plus raisonnés dans des secteurs tels que l’habillement et l’High Tech était déjà présente bien avant la pandémie de Covid-19. La consommation globale se remet des effets de la pandémie (notamment dû aux fermetures de magasins et aux restrictions locales), mais il est encore incertain que la consommation revienne à son niveau « pré-pandémie ».

En parallèle, le marché des biens d’occasion ou circulaires a été globalement moins impacté durant la pandémie. Oney a enregistré en 2020 une croissance de près de 70% de paiements en plusieurs fois pour des articles d’occasion ou reconditionnés.

LES FRANÇAIS ATTENDENT DES EFFORTS DE LA PART DES MARQUES

Aujourd’hui, 60% des Européens recherchent un meilleur accès ou de nouvelles options pour accéder aux marchés circulaires. En France, particulièrement, 54% de consommateurs disent avoir déjà préféré acheter un produit de deuxième main plutôt qu’un produit neuf, essentiellement dans les secteurs de l’habillement, du mobilier et des loisirs, et 42% se disent prêts à renouveler l’expérience.

L’enquête révèle également le souhait des consommateurs que les entreprises contribuent à guider et à conduire ce changement. En effet, en France, 40% de consommateurs estiment que les commerçants pourraient les accompagner davantage en proposant plus d’offres ou de possibilités d’accéder à des produits circulaires.

56% des consommateurs annoncent qu’ils consommeraient plus de produits de seconde main ou reconditionnés s’ils pouvaient les payer en plusieurs fois*.

LE PAIEMENT FRACTIONNÉ : LEVIER CLÉ DU DÉVELOPPEMENT

Au-delà du facteur prix, les consommateurs sont aussi motivés par l’impact environnemental des achats et par la possibilité d’accéder à des produits de meilleure qualité. Néanmoins, la garantie de la qualité ou de la durée de vie est le principal point de blocage, en particulier en Espagne où 89% des personnes interrogées déclarent que la garantie est un facteur déterminant.

Le paiement fractionné se révèle être, dans ce contexte, un levier clé, permettant aux consommateurs de consommer de produits de meilleure qualité, donc plus durable et par conséquent bénéfiques à la fois pour leur porte-monnaie mais aussi pour la planète.

 

* Résultats issus d’une étude précédente menée par Harris Interactive en mars 2021.