Skip to main content
3x 4x par carte bancaire chez Royale Air Maroc

Le paiement fractionné, une solution face à l’augmentation des prix de l’énergie

Intro

Carburant, gaz, fioul… Partout, le constat est le même : les coûts de l’énergie flambent – et les répercussions sont lourdes pour les ménages français, dont le budget est déjà grignoté par l’inflation des prix à la consommation. Le paiement fractionné est une solution simple qui peut  les aider à reprendre la main sur leur pouvoir d’achat, tout en offrant aux fournisseurs d’énergie un levier de chiffre d’affaires efficace
La tendance était amorcée depuis des mois. La pandémie de Covid-19 avait provoqué ruptures de chaînes d’approvisionnement et perturbations des flux, le rebond économique qui s’en est suivi a fait exploser la demande – et tout cela, mécaniquement, a généré une flambée des prix de l’énergie.[1] Est venu s’ajouter à cela le conflit qui sévit en Ukraine depuis février 2022 : l’approvisionnement de l’Europe en pétrole et en gaz a subi de plein fouet les conséquences de la guerre et des sanctions appliquées à la Russie. La France a moins souffert, grâce notamment à son parc nucléaire. Cependant, entre fermetures de centrales (comme Fessenheim) et retard de mise en service du côté de l’EPR de Flamanville, le pays n’a pas réussi à absorber entièrement le choc énergétique de ces derniers mois.

Gaz, pétrole, fioul… Jusqu’où vont les prix ?

Résultat : une hausse généralisée. Les prix du gaz ont plus que quadruplé depuis le creux de début 2020. Une tendance qui ne semble pas s’apaiser, malgré l’arrivée de la belle saison.

Le prix du baril de pétrole, quant à lui, s’est envolé : après une incursion spectaculaire en territoire négatif lors des premiers confinements, en 2020, le WTI reste au-delà des 100$, à des niveaux sans précédent depuis 2014[2]. Le fioul, qui lui est directement corrélé, a pratiquement doublé, passant de 800 €/1 000l en mai 2021 à plus de 1 500 € un an plus tard, en mai 2022[3].

Ainsi, qu’il s’agisse du carburant pour la voiture, de la consommation domestique d’électricité ou du chauffage de leur domicile, les Français voient leurs charges grimper. Exposés en plus à une inflation des prix à la consommation galopante – une hausse de 4,5 % en un an[4] – les consommateurs sont désormais en quête de solutions pour faciliter leurs fins de mois.

Téléchargez notre cas client Fioulmarket

De l’État aux fournisseurs, des solutions existent

L’État a mis en place un certain nombre d’aides. Le « bouclier tarifaire » décidé dans le cadre de la loi de finances 2022 comprend ainsi des mesures précises : gel des prix du gaz et de l’électricité (dont la hausse ne doit pas dépasser 4% cette année) et versement de « chèques énergie »[5] aux ménages les plus démunis.

Ces dispositifs ont toutefois leurs limites. La conjoncture, très incertaine, ne garantit pas que l’encadrement des prix soit tenable, et les primes énergie sont par nature ponctuelles et réservées à une petite partie de la population.

Dans ces conditions, la possibilité de payer ses factures en plusieurs fois représente une solution simple et efficace. Cela permet en effet au consommateur de diviser les montants à verser, qui deviennent ainsi plus « digestes ».

Parallèlement, et contrairement à la mensualisation, le fractionnement évite des factures de régularisation annuelle qui peuvent rapidement atteindre les trois chiffres[6], puisqu’il s’agit d’échelonner un montant réel et non de lisser une estimation que le contexte actuel rend très incertaine.

Téléchargez notre cas client Fioulmarket

Le BNPL, plébiscité par les consommateurs et levier de CA pour les fournisseurs

Le dispositif « BNPL » – « buy now, pay later» ou « achetez maintenant, payez plus tard » en français – n’est sans doute pas traditionnellement associé à la consommation énergétique dans l’esprit du consommateur, plus prompt à associer le paiement fractionné aux achats électroménagers, par exemple.

Il peut cependant avantageusement intervenir dans le cadre d’achats énergétiques (type fioul ou bois, notamment). Le BNPL permet en effet de rendre l’achat plus accessible, et aide le consommateur final à mieux gérer son budget. Souplesse, facilité d’accès, efficacité… Qu’elle soit en 3, 4, 10 ou 12 fois, une solution de paiement fractionné, comme celles que nous proposons chez Oney, représente une proposition plus qu’intéressante pour des clients désireux de reprendre la main sur leur pouvoir d’achat.

Quant à vous, fournisseurs, vous avez tout à y gagner ! En effet, 72 % des consommateurs affirment que le paiement fractionné est un déclencheur d’achat, et 32 % des Français souhaitent utiliser plus de solutions de ce genre (la moitié se déclarant même prêts à « payer beaucoup plus » en plusieurs fois).[7]

En proposant une telle solution, vous vous dotez ainsi d’une offre plébiscitée par les consommateurs, doublée d’un levier efficace en termes de chiffre d’affaires additionnel.

Chez Oney, nous constatons par exemple que nos partenaires enregistrent une hausse de 15 % à 30 % sur le panier moyen, et des taux d’acceptation dépassant les 80 %, voire les 90 % selon les offres. L’on peut ajouter à cela une trésorerie plus régulière et sécurisée – et, dans le cas de nos partenaires, une mise en place rapide et des parcours clients simplifiés, ainsi que des garanties anti-fraude.

>> Téléchargez notre cas client Fioulmarket
Et découvrez comment notre partenaire a boosté son acquisition client, son chiffre d’affaires et sa satisfaction client avec le 10x Oney.