Skip to main content
cookies

Le marché de la seconde main gagne 50% de nouveaux clients en un an

Intro

C’est une certitude : les Européens sont devenus attentifs à la consommation responsable. Dans ce mouvement de fond, la durabilité des produits devient en 2022 un critère essentiel, tout comme le prix, porté par le contexte économique. Le marché de la seconde main gagne 50% d’adeptes en un an et 1 Européen sur 2 souhaite en acheter encore plus cette année. Pour accélérer cette dynamique, prix, confiance et services associés, notamment en termes de paiement, sont les leviers clés. Oney révèle les résultats de son Baromètre Européen du Mieux Consommer consacré en juin à la consommation responsable.

DECOUVREZ L'INFOGRAPHIE COMPLETE 

 

Durabilité des produits : le premier critère de choix dans la consommation en 2022

9 Européens sur 10 sont prêts à changer leur consommation au quotidien à court terme. Cette tendance, qui est encore plus ancrée au Portugal qu’en Espagne ou en France, s’illustre par le fait de faire attention à ne pas acheter des produits et services non nécessaires, voire de réduire leur consommation au quotidien et surtout d’acheter des produits durables.

La lutte contre le gaspillage et la durabilité des produits deviennent les deux points d’attention principaux dans la consommation en 2022, largement devant le bilan carbone des produits achetés ou leur impact sur la santé. 56% des Européens font à présent attention à éviter le gaspillage (58% en France, 54% en Espagne et 57% au Portugal) et 47% à avoir un produit qui dure (49% en France, 46% en Espagne et 45% au Portugal).

La durabilité des produits est jugée importante pour 90% des Européens et près d’un tiers le considère même comme « très important ». L’électroménager (53%), les appareils électroniques, informatiques et de téléphonie (50%) ainsi que les biens en lien avec l’habitat (meubles, décoration) (40%) sont particulièrement regardés par les consommateurs.

Achat reconditionné ou d’occasion : un comportement aujourd’hui installé

3 Européens sur 4 ont opté pour l’achat de produits d’occasion/reconditionnés plutôt que neufs ces 12 derniers mois, plus particulièrement dans les secteurs suivants :

  • Produits de loisirs et culture (42%)
  • Meubles et décoration d’intérieur (42%)
  • Vêtements, chaussures (38%)
  • Appareils électroniques, électriques, informatiques et de téléphonie (38%)
  • Jouets et puériculture (36%)

Une habitude de consommation en développement dans tous les pays mais davantage ancrée en France (85%) qu’au Portugal (78%) ou qu’en Espagne (73%).

Pour acheter leurs produits, les consommateurs font confiance avant tout aux sites web (site de vente entre particuliers, market place) mais s'attendent à pouvoir procéder à ce type d’achats dans des magasins physiques déjà connus et identifiés : enseignes, grandes marques, centres commerciaux.

Seconde main : un marché en plein essor

En un an, le nombre d’acheteurs de produits de seconde main a augmenté de 50% et représentent une part de plus en plus importante dans le budget des ménages. En moyenne, un Européen achète 301 euros de produits d’occasion par an et 297 euros de produits reconditionnés. Les Portugais se distinguent par un budget 15 à 20% supérieur à leurs voisins européens pour ce type de biens.

Et l’avenir semble encore très porteur puisque 1 Européen sur 2 souhaite acheter encore davantage de biens de seconde main dans les 12 prochains mois, avec une préférence pour :

  • Meubles et décoration : 32%
  • Produits de loisirs et culture : 31%
  • Bricolage, jardinage : 30%
  • Vêtements et chaussures : 30%
  • Electroménager : 30%

Les leviers pour développer le marché de la seconde main

Le prix est comme dans tous les univers de consommation le premier critère de choix, d’autant plus dans une période inflationniste. Mais il semble, plus que dans d’autres secteurs, être un levier à prioriser pour développer les ventes.
50% des Européens estiment en effet que les prix pratiqués par les revendeurs de produits d’occasion ou reconditionnés sont trop proches du neuf et freinent le développement de leurs achats.

Ensuite, les consommateurs attendent que les marques et les revendeurs les informent mieux et les rassurent sur la durée de vie restante du produit (46%) et plus globalement sur la qualité du produit (44%).

Enfin, 31% estiment que les services, devenus aujourd’hui incontournables dans tous parcours d’achat (retours gratuits, SAV, garantie, …), ne sont pas assez proposés sur les sites ou magasins de seconde main.

Les services en termes de paiement sont notamment pointés : 76% des Européens annoncent qu’ils achèteraient plus de produits de seconde main s’ils pouvaient les payer en plusieurs fois. Cette proportion, en augmentation de 44% en un an, confirme une nouvelle fois l’engouement des consommateurs pour le paiement en plusieurs fois.

Oney, partenaire financier de référence de l’économie circulaire

Oney soutient le développement du marché de la seconde main depuis plusieurs années en accompagnant de nombreux partenaires : des spécialistes comme Belong (ex Ma Garantie 5 ans), Selency, ReCommerce, BackMarket ou Rakuten mais aussi des marques comme Boulanger, Samsung ou Electro Dépôt qui enrichissent leur offre avec des biens de seconde main.
Déjà très présent auprès des acteurs de ce marché, Oney ambitionne d’en devenir le partenaire financier de référence.

Les solutions de paiement fractionné s’imposent donc sur ce marché comme un levier de croissance indispensable. 72% des consommateurs estiment que le paiement fractionné a été le déclencheur de leur achat et les marchands utilisateurs de ces solutions enregistrent une augmentation de leur panier moyen de 20 à 70%.